L’âge où – 20

Aujourd’hui j’ai fêté un anniversaire avec une vieille copine.

Quand je dis « vieille » je n’entends pas qu’elle est éligible à une carte senior SNCF, mais surtout qu’on se connait depuis 12 ans. On est presque au niveau où j’ai passé la moitié de ma vie avec elle dans le paysage.
Une vieille copine disais-je.

Photo by Anton Darius | Sollers on Unsplash

C’est marrant les anniversaires à nos âges. On se retrouve pour boire un coup, on a presque honte de notre nouvelle décennie qui commence. Et on discute des gens que l’on connaissait.

J’ai l’âge où les gens que je connais font des gosses. Quand on est sage-femme, on est bien placé pour le savoir, non ? La plupart de mes patientes ont mon âge, plus ou moins 3 ans, surtout pour les premiers enfants.

J’ai l’âge où les gens se marient. Mon nombre d’amis célibataires commencent à descendre dangereusement. Il y en a toujours, surtout chez les plus jeunes. Seulement chez les plus jeunes ?
Même les copines de ma chérie commencent à se marier, à prévoir. Mon milieu professionnel n’est pas particulièrement progressif ; les vieilles institutions tiennent encore bien le coup.

 

J’ai l’âge où des potes meurent.
Déjà.
J’ai été protégé d’être à Paris, une ville où les gens conduisent finalement peu, où peu d’amis se sont fait renverser en scooter ou à moto.
Mais les gens ont quitté Paris et les accidents de voiture arrivent. Les problèmes de santé un peu aussi. Ou les suicides pour ceux qui ont réussit leur coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *