5 ans dans le retro (4)

Après l’amphi de garnison, il y eut deux semaines de vide. Rien. C’est ça, le mot. Je sortais le soir, je buvais un argent que j’avais gagné l’été précédent, je rentrais à 4h du mat’ après avoir fait la fermeture de bar pour dormir d’un sommeil sans rêve et sans angoisse et je me réveillais le lendemain avec la gueule de bois.

Je passais le reste de la journée sur internet. Je regardais des animes et des épisodes de série US pas vues pendant l’année. Bref, j’agissais comme tout no-life qui se respecte. Avec ma soeur on a regardé quelques vidéos d’accouchement sur internet. Ma soeur a été un peu traumatisée, moi ça ne me dégoûtait pas. J’ai même trouvé ça assez beau… à part l’épisiotomie. Ca c’est vraiment un truc immonde.

Et puis un jour, le téléphone sonna.

 

Bonjour, c’est l’école de sage-femme !

A l’autre bout du fil une femme me dit bonjour et enchaîne avec une série d’instructions très précises. J’ai rendez-vous à l’école le 2 septembre à l’école puis à la médecine du travail, j’ai plein de trucs à faire (cf le manuel de 80 pages donné à l’amphi de garnison… je l’ai foutu où déjà ?). Ensuite elle m’engueule parce que je ne suis pas vacciné contre l’hépatite B. D’une part parce que c’est « inconscient » et d’autre par parce qu’il faut que je le sois pour aller en stage.

Bon.

Et sur ce elle raccroche.

Donc, je file chez mon médecin traitant qui me parle pendant 1h30 de sage-femme (parce que mon médecin traitant est une femme bavarde, et qu’elle parle beaucoup avec ses patients, ça c’est cool) et ensuite elle m’explique qu’elle refuse d’appliquer le protocole de vaccination d’urgence. Elle me fait la première dose et me colle un rendez-vous un mois plus tard.

J’ai l’impression que ça ne marchera jamais et je me sens un peu bizarre les deux jours qui suivent, mais bon. Dans le manuel ils donnaient un bon gros tas d’information : règlement intérieur (aie, moi et la présence obligatoire en cours, on va pas être très copains), des trucs sur les tenues, d’autres sur les inscriptions, les bourses…

Bref, à la fin de cette semaine là, j’avais l’impression que ça devenais concret, mais j’avais autre chose en tête : mon voyage en Allemagne et au Danemark.

 

De Paris à Copenhagen et inversement

S’il y a un voyage qui m’a le mieux préparé à la nudité des corps, c’est bien mon voyage en Allemagne. Nous sommes partis en famille via les Pays-Bas pour le traditionnel road trip familial. C’est la dernière fois que je partais comme ça avec mes parents, et quelque part, ça me manque.

Nous avons donc fait toute l’Allemagne du nord et le Danemark, visitant avec joie plein de jolies choses. Le Danemark, c’est le pays des Vikings et des saunas.

Et des saunas, il y en avait partout ! Et partout ils étaient mixtes et naturistes.

Je ne sais pas si vous avez compris mon trouble, le premier jour à Hambourg, où j’ai vu sur la porte du sauna ce pictogramme « Maillots de Bain interdits ». Et puis, peu à peu, je me suis habitué. Nu avec d’autres étrangers, nus, à boire des bières après un sauna. Avec des hommes, des femmes, des adolescentes. Quelque part, ça m’a aidé à être moins sensible à la nudité, à faire davantage la part des choses par rapport au contexte. Je pense que c’est essentiel quand on travail dans une sphère aussi intime.

J’ai donc bu de la bière, mangé de bonnes choses, vu des trucs géniaux, pris 8 kg et je suis rentré en France, à temps pour ma deuxième piqûre. Ouf. On était à la fin du mois d’Août, les choses sérieuses approchaient.

Trois jours plus tard, j’avais rendez-vous avec l’école de sage-femme.

 

RIP Neil A., je penserai à toi en regardant la lune.

Une réflexion au sujet de « 5 ans dans le retro (4) »

  1. SophieSF

    Oh, merci+++ d’avoir si bien écrit sur ton « entrée dans l’arène ». Que c’est dur, dis, tellement hors-humain, chaque étape, pfff. Je te comprends dans ta peur de l’avenir, c’est normal(biiip), ça peut prendre du temps. c’est très sain de sortir du rose-cul-cul-vocation-gnagna je trouve!
    J’avais voyagé avant de prendre un premier poste, ça m’avait bien aidé à atterrir après le DE et avant le grand saut. J’étais bien fauchée après, par contre :s
    Je sais pas si ça t’aide, mais je vais penser à toi et t’as intérêt à nous tenir au courant, hein!;)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>